A la découverte du Millet !

Le millet est une céréale traditionnellement cultivée en Afrique et en Asie sous la forme de longues grappes.  On ne devrait pas dire du millet mais des millets. Le terme « millet », diminutif de « mil » désigne plusieurs espèces de plantes de la famille des Poacées (graminées). Le millet le plus commun est appelé le « millet perl » (ou petit mil) cultivé depuis environ 10 000 av. J.C en Chine. Il existe également le fonio fréquent en Afrique, le millet des oiseaux produit en Chine et dans le sud de l’Europe, le millet indien et le teff surtout cultivé en Ethiopie. Le millet est une plante « écolo » qui demande peu d’eau et supporte aussi bien un climat aride que tempéré. Elle est encore moins exigeante que son cousin le sorgho.

Plantation Millet

Implanté en France grâce aux romarins, le millet se caractérise par de très petits grains (c’est la plus petite céréale comestible avec l’amarante) de couleur jaune au goût subtil de noisette dont les aspects nutritifs sont très intéressantes pour notre corps. Si le millet est largement utilisé en Afrique et Asie, sa consommation reste très discrète en Europe. On l’associe encore trop souvent à la nourriture des oiseaux alors que les humains auraient tout intérêt à l’inclure dans leur alimentation. En effet, nous allons voir que le millet a de nombreuses vertus ! Il permet aussi de varier un peu de l’éternel blé ou riz en guise d’accompagnement dans nos assiettes !

Les vertus du millet

Si la consommation de millet refait surface ces derniers temps en France, c’est essentiellement parce qu’il s’agit d’une céréale sans gluten, digeste et très intéressante sur le plan nutritionnel. Composé principalement de son et de germe, le millet est une graine à consommer entière, la majorité des nutriments étant concentrée dans le germe.

Céréales sans gluten

A l’heure où les allergies et intolérances alimentaires se multiplient, le millet tombe à pic ! S’il réintègre aujourd’hui notre alimentation, c’est parce qu’il est considéré comme l’un des grains les plus digestes et non allergènes disponibles. Ainsi, contrairement au blé ou au soja, il ne cause pas d’allergie. De plus, cette céréale a le grand avantage d’être alcaline contrairement aux autres céréales qui sont acidifiantes pour le corps. L’alimentation actuelle est très acidifiante et y intégrer des aliments alcalins tels que les légumes ou le millet permet de réguler le PH sanguin, pour le plus grand bien de votre organisme !

Riche en protéines

Le millet est une céréale très prisée des végétariens de part sa richesse en protéines végétales. Sa forte teneur en protéines en fait aussi un aliment idéal pour les sportifs. Concrètement, 100 g de graines de millet offre 11 g de protéines. Toutefois, le millet ne concentre pas les 8 acides aminés essentiels. Pour obtenir une protéine complète, il conviendra de l’associer avec une légumineuse comme les lentilles, le pois chiche, les poids casés… Le millet est les pois chiches se marieront très bien pour un couscous sans gluten.

Riche en vitamines et minéraux

Le millet est une céréale riche en fibres. Les fibres permettent de retarder l’absorption des glucides et ainsi d’éviter les fameux pic de glycémie. Ils contribuent également à la diminution du mauvais cholestérol sanguin, jouant un rôle dans la prévention des maladies cardiovasculaires. Enfin, elles sont excellentes pour le système digestif et assurent un bon transit. Pour finir, elles ont un effet rassasiant ce qui fait du millet une céréale intéressante pour tous ceux qui cherchent à perdre du poids.

Cuisiner les graines de millet

Sous forme de grains, de semoule ou de farine, le millet entre dans la composition de nombreuses recettes. En farine, il sert pour faire des cakes ou autres préparations sans gluten. En semoule il permet d’épaissir vos soupes ou concocter des crèmes gourmandes. En graines se cuisent à la vapeur et gonflent à la manière de la semoule de blé. C’est donc l’ingrédient indispensable pour concocter un couscous ou un taboulé sans gluten. Il suffira de remplacer la semoule de blé par des graines de millet.

Avant de cuire les graines de millet, pensez à bien les rincer. Comptez un volume de millet pour deux volumes d’eau (sur feu très doux). Il faudra prévoir 20 minutes pour la cuisson (comme le riz). Lorsque toute l’eau est absorbée, laissez gonfler à couvert. Une fois le millet cuit, il peut être servi salé (en accompagnement de viandes ou légumes) ou sucré en porridge pour le petit déjeuner par exemple (accompagné d’une boisson végétale).

Petite astuce : pour accentuer le goût de noisette du millet, grillez les graines à sec avant de les cuire.

Vous l’aurez compris, le millet est donc la céréale healthy du moment ! On en trouve dorénavant assez facilement dans le magasin bio mais il conviendra d’être vigilant quant à sa provenance ! Pour être certain d’avoir un millet 100% local et bio, rendez-vous sur le site www.monpaniersansgluten.com.

Pudding de CHIA au Lait de Coco

Idée gourmande pour un petit déjeuner, goûter ou un dessert healthy !

Chia Pudding aux framboises
Chia Pudding aux framboises

Pour réaliser 2 coupelles de pudding, vous aurez besoin de :
60 g de Graines de CHIA
40 cl de Lait de Coco
1 c. à soupe de Sucre de coco
Des fruits rouges

La préparation :
La veille, mélangez les graines de chia avec le lait d’amande et le sirop d’agave (ou le miel d’acacia) et répartissez la préparation dans 2 ramequins.

Laissez gonfler toute la nuit au frigidaire (ou si vous avez oublié de le faire la veille, laissez gonfler pendant au moins 30 min)

Au moment de servir, déposer vos fruits rouges au-dessus de chaque ramequin. Vous pouvez également opter pour des bouts de bananes, kiwis autres fruits.

Régalez-vous en dégustant votre pudding au petit déjeuner, au goûter ou en dessert !

Les 9 super pouvoirs des Graines de CHIA

Le Chia est une plante de la famille des sauges originaire du Mexique, cultivée depuis des millénaires pour ses graines aux qualités diététiques incomparables. Ces petites graines ont été un aliment de base dans les régimes des Mayas et Aztèques qui s’en servaient déjà pour se soigner. Aujourd’hui, elles sont considérées comme de véritables « super-aliments ». Convoitées initialement par les Vegans pour leur forte teneur en protéines, ces graines sont devenues ces derniers temps l’aliment « healthy » par excellence, attirant toutes les personnes en quête d’alimentation saine.

Graines de Chia MON PANIER SANS GLUTEN

Ces petites graines brunes craquantes (qui, selon les variétés, peuvent tendre vers le beige, gris ou le blanc) ressemblent par leur texture aux graines de pavot mais avec un goût assez neutre. On les associera aux graines de lin ou de syllium pour leur capacité de mucilage. Au contact de l’eau, les graines gonflents et prennent une consistance gélatineuse. Pour les consommer, il suffira de les saupoudrer sur vos salades ou dans vos plats ou de les faire gonfler dans de l’eau en amont pour concocter des recettes véganes très tendances !

Riches en protéines, en bons acides gras, en vitamines, minéraux et en antioxydants, ces petites graines ont plus d’un tour dans leur sac !

Pouvoir numéro 1 : Donne de l’énergie !

Savez-vous que CHIA signifie « FORCE » dans la langue Maya ? En effet, ces petites graines ont un grand pouvoir nutritif qui donne l’effet d’un coup de fouet énergétique. Les graines de CHIA sont l’une des meilleurs sources végétales de protéines complètes. Associées aux diverses vitamines et minéraux qui les composent, la consommation de graines de CHIA permet d’avoir de l’énergie pour toute la journée. Elles sont donc conseillées aux sportifs ainsi qu’aux personnes qui souffrent d’anémie (grâce à leur teneur en fer). Manger 2 cuillères à soupe de graines de chia fournit à votre corps : 2,2 milligrammes de fer soit 12% de l’apport journalier recommandé. De quoi faire le plein d’énergie pour la journée !

Pouvoir numéro 2 : Lutte contre le diabète de type 2

Les graines de CHIA peuvent jouer un rôle important dans la régulation de l’insuline. Elles permettent de diminuer les niveaux anormalement élevés d’insuline dans le sang. Ce super pouvoir s’explique par leur richesse en acide alpha-linolénique et en fibres qui ralentissent la vitesse à laquelle notre corps va absorber les glucides. Ainsi le simple fait de saupoudrer des graines de CHIA dans vos plats permettra de ralentir la glycémie de votre repas. La graine de CHIA est donc l’aliment anti-diabète par excellence.

Pouvoir numéro 3 : Aide à la perte de poids

Comme nous venons de le voir, les graines de CHIA stabilisent le niveau de sucre dans le sang. Elles permettent donc de maîtriser la glycémie et d’éviter les pics d’insuline qui entraînent un stockage des graisses. Leur richesse en fibres permet également d’avoir un bon transit indispensable pour garder la ligne. Enfin, elles ont un effet coupe faim. Mélangées à de l’eau, les graines de CHIA multiplient par 7 leur volume et forment un mucilage, qui, dans l’estomac, procure un effet coupe-faim. Elles sont donc un coup de pouce précieux pour éviter les fringales et les grignotages. En outre, les protéines et les acides gras essentiels dans les graines de chia, elles aident à stimuler le métabolisme et favorisent la masse musculaire. Voilà donc votre nouvel allié incontournable pour la perte de poids !

Pouvoir numéro 4 : Favorise la bonne humeur et le sommeil

Les graines de CHIA sont riches en tryptophane, un acide aminé capable de produire de la sérotonine (l’hormone du bien-être) et la mélatonine (l’hormone du sommeil). La sécrétion de ces deux hormones va donc optimiser votre détente psychique en journée tout en favorisant votre sommeil la nuit tombée. La présence d’Oméga 3 et de vitamine B dans les graines de CHIA favorise également le bon fonctionnement du système nerveux… Le marchand de CHIA est passé !

Pouvoir numéro 5 : Remplace les oeufs en cuisine

C’est l’effet mucilagineux, c’est à dire le fait que les graines produisent une substance gélatineuse proche de la texture d’un blanc d’oeuf au contact de l’eau qui explique ce super pouvoir ! C’est le super-aliment VEGAN par excellence ! Les graines de CHIA permettent de remplacer les oeufs dans toutes les recettes qui ont besoin de liant. Elles sont également très utiles à toutes les personnes allergiques aux oeufs ! Contrairement aux graines de lin, il n’est pas nécessaire de les moudre avant de les employer et elles ont l’avantage de n’avoir aucun goût. Cette neutralité permet de ne pas impacter la saveur de vos préparations.
Pour chaque oeuf à remplacer, mélangez 1 cuillère à soupe de graines de CHIA avec 3 cuillères à soupe d’eau et laissez reposer pendant 15 minutes. Passé ce délai, les graines seront gélifiées et pourront remplacer les oeufs dans vos recettes !

Salade de fruits aux graines de chia
Salade de fruits aux graines de chia

Pouvoir numéro 6 : Booste votre cerveau !

Ce pouvoir s’explique par sa richesse en Oméga 3 qui permet d’améliorer la mémoire et la concentration. Les graines de CHIA ont la première place sur le podium des sources végétales riches en oméga 3. Elles aident aussi à protéger les artères du cerveau. Il suffit de programmer votre cerveau pour ne pas oublier de saupoudrer des graines de CHIA dans vos plats pour conserver une mémoire d’éléphant.

Pouvoir numéro 7 : Optimise le bien-être intestinal

Ces  petites graines renferment des quantités significatives de fibres solubles et insolubles. La fibre est associée à la réduction de l’inflammation, à l’abaissement du cholestérol et à la régulation de la fonction intestinale (en facilitant la transit). Il suffit de 2 cuillères à soupe de graines de CHIA pour couvrir jusqu’à 20% de nos besoins journaliers en fibres. Les graines de CHIA sont donc très utiles pour lutter contre la constipation. Pour cela, penser à les faire gonfler au préalable dans un verre d’eau et à boire le gel. Sinon il suffit de saupoudrer 2 cuillères à soupe de graines dans vos plats, de le déguster puis de boire afin que les graines gonflent dans vos intestins pour former un mucilage. Ce mucilage va permettre de réguler le transit intestinal et d’augmenter le poids des selles, tout en augmentant la sensation de satiété et en réduisant les inflammations du tube digestif… De quoi participer à votre bien-être intestinal !

Pouvoir numéro 8 : Protège votre cœur !

Les graines de CHIA sont également bénéfiques pour le coeur. Etant une source concentrée d’Oméga 3, les graines de CHIA participent à la bonne santé du système cardiovasculaire. En effet, ces « bonnes graisses » qui ne contiennent pas de cholestérol permettent de réguler la tension artérielle, améliorent l’élasticité des vaisseaux et contribuent à faire baisser le taux de triglycérides. Les graines de CHIA contiennent également beaucoup de magnésium et de potassium qui aident à garder le coeur en bonne santé et à réduire le risque des maladies cardiaques et d’AVC. Ayez donc à coeur le fait de saupoudrer vos plats de graines de CHIA !

Pouvoir numéro 9 : Protège votre squelette

Très riches en calcium (5 fois plus que dans le lait !) et aussi en magnésium, protéine et phosphore, elles sont excellentes pour les os (et les dents !) et permettent de réduire le risque d’ostéoporose et de soulager les douleurs inflammatoires articulaires. Rien de tel alors qu’une alimentation enrichie en graines de CHIA pour conserver un corps d’athlète !

Que vous soyez végétarien, allergique aux oeufs ou tout simplement soucieux de votre santé, vous avez tout intérêt à inclure ces petites graines aux multiples bienfaits dans votre alimentation. Alors à votre prochain dîner, pour être au top de la tendance « healthy » du moment, proposez à vos convives un CHIA PUDDING en dessert !

Chia Pudding à la Mangue
Chia Pudding à la Mangue

Le cocktail santé des graines de lin !

Les graines de lin proviennent d’une plante herbacée originaire d’Eurasie, cultivée majoritairement pour ses graines oléagineuses (entières ou pour en extraire de l’huile) et ses fibres textiles (premières fibres textiles utilisées par l’Homme). Le lin d’Egypte a été rendu célèbre avec les vêtements des pharaons et les bandelettes de tissu recouvrant les momies.

Graines de Lin
Graines de Lin

Aujourd’hui on trouve les plantations de lin dans plusieurs pays du monde. En France, les plantations sont regroupées dans le nord car le lin apprécie la fraîcheur et l’humidité. Ces plantations ont le grand avantage d’être 100% écolo : elles ne requièrent ni l’utilisation d’engrais ni de pesticides.

Les fameuses petites graines de lin brunes ou dorées sont contenues dans les capsules des fleurs bleues de chaque variété de lin. Notez que les graines dorées contiennent deux fois moins de fibres mais autant d’oméga-3 et de phyto-oestrogènes que leur cousine la graine brune. Son enveloppe est un peu plus mince donc sans doute un peu plus digeste si la graine est consommée entière. Toutefois, si l’on souhaite optimiser les bienfaits de ces petites graines aux vertus indéniables, il est conseillé, comme expliqué ci-dessous, de les moudre au préalable.

Les bienfaits des graines de lin

C’est ce fabuleux cocktail d’Oméga 3, de fibres et de lignanes qui fait des graines de lin un véritable trésor nutritionnel accessible à tous :

Les Omégas 3

Les graines de lins sont particulièrement riches en acide alpha-linolénique, un acide gras oméga 3 qui est connu pour ses nombreux bénéfices sur notre organisme. Bon pour le coeur, anti-inflammatoire, préventif des cancers et de l’immunité, excellent pour notre cerveau et notre bonne humeur, les oméga 3 sont très puissants et indispensables au bon fonctionnement du métabolisme. Or de nombreuses personnes sont carencées en Oméga 3 car l’organisme ne sait pas les fabriquer. La consommation de graines de lin (moulues ou sous forme d’huile) est donc un bon moyen de lui en apporter !

Les Fibres

Ces petites graines sont également connues pour leur richesse en fibres, ce qui en fait un allié incontournable contre la constipation. Les mucilages qu’elles contiennent gonflent au contact de l’eau et sont capables d’absorber jusqu’à 8 fois leur volume en eau. Cela a pour effet de ramollir les selles afin de faciliter le transit. Il s’agit donc d’un laxatif tout à fait mécanique ne créant en aucun cas une paresse intestinale. En cas de lutte contre la constipation, il vous suffira de verser une cuillère à soupe de graines de lin  dans un verre d’eau la veille au soir. Le matin au réveil, avaler la préparation qui aura gonflé. Si vous avez oublié de faire votre préparation en avance, il vous suffira d’ajouter une cuillère à soupe de graines de lin dans un verre d’eau, boire la préparation puis boire par la suite 2 grands verres d’eau. La préparation gonflera dans vos intestins au contact de l’eau et le résultat sera le même. C’est ce procédé qui permet également d’expliquer l’effet coupe faim des graines de lin bien connu de ceux qui cherchent à perdre du poids. Notez qu’il faut en moyenne entre 12 et 24 heures pour voir les premiers effets laxatifs survenir.

Les lignanes

Il s’agit de phyto-oestrogènes, de puissants antioxydants qui contribuent à lutter contre les radicaux libres. Comme les isoflavones du soja, les lignanes sont particulièrement efficaces dans la prévention du cancer du sein et de l’endomètre, dans la réduction des symptômes de la ménopause et des syndromes prémenstruels et très probablement dans le lutte contre le cancer de la prostate.

Comment consommer les graines de lin ?

Graines de Lin Moulues
Graines de Lin Moulues

Afin de bénéficier pleinement des bienfaits des graines de lin, il est conseillé de les moudre, les écraser ou les broyer peu de temps avant de les consommer. Contrairement aux graines entières qui se conservent plusieurs mois à température ambiante, une fois broyées, elles s’oxydent très rapidement. Il faudra alors penser à les conserver au réfrigérateur dans un contenant hermétique. Cet étape de broyage est fortement recommandée afin de bénéficier des bons acides gras. L’estomac n’est en effet pas capable de dissoudre l’enveloppe de la graine.

A défaut, les graines seront évacuées intactes (on ne bénéficie donc pas des oméga 3) mais conserveront leur effet laxatif. En pratique, il faudra donc les consommer juste après les avoir moulues afin de préserver leurs vertus ou alors les manger entières mais en pensant à très bien les mastiquer afin de casser la graine et de profiter des bienfaits de ses bonnes graisses.

Pain aux céréales
Pain aux céréales

Pensez-y la prochaine fois que vous achèterez une baguette aux céréales chez votre boulanger. Les graines  incorporées sont entières donc veillez à bien mastiquer votre pain afin que chaque petite graine soit broyée par vos dents avant d’arriver dans votre estomac.

Avec son petit goût de noisette, les graines de lin peuvent être saupoudrées, moulues de préférences, dans tous vos plats : salade, tarte, muesli, yaourtÉvitez de les cuire pour conserver toutes leurs richesses nutritionnelles (ajoutez-les après la cuisson).

Contre-indications

De part leur richesse en fibres, les graines de lin sont déconseillées aux personnes qui souffrent de maladies intestinales (syndrome du colon irritable, maladie de crohn…).
Si consommées en excès, elles peuvent provoquer des diarrhées, consommées sans eau, elles peuvent aussi constiper ! En effet, la forte concentration en fibres peut rendre vos selles très consistantes. L’excès peut alors provoquer comme un bouchon dans vos intestins et empêcher l’évacuation normale des selles. C’est ce qu’on appelle l’occlusion intestinale. Veillez donc toujours à bien boire lorsque vous consommez des graines de lin.

De plus, notez que le mucilage contenu dans les graines de lin pourrait diminuer l’absorption de certaines médicaments. Par mesure de précaution, il est donc préférable de les consommer deux heures avant ou après la prise de médicaments.

De part leur richesse en Oméga 3, les graines de lin peuvent avoir une action anticoagulante (à forte dose). Pour ceux qui suivent un traitement anticoagulant il convient donc de consulter votre médecin avant de consommer des graines de lin ou tout autre aliment contenant des Oméga 3. De part leur richesse en lignane, des phyto-oestrogènes, les graines de lin sont déconseillées aux femmes qui ont été ou sont atteintes de cancer du sein et à celles ayant des antécédents familiaux de cancers du sein (risque de récidive). Ces graines seront donc bénéfiques en prévention mais en cas de maladie, il conviendra de demander l’avis de votre endocrinologue.

Si vous n’êtes pas concernés par ces contre-indications, le fait d’ajouter des graines de lin dans votre régime alimentaire sera donc un moyen facile d’absorber de bons nutriments. Allez-y progressivement pour éviter de trop accélérer votre transit. Une ration journalière d’environ une cuillère à soupe de graines moulues aiderait à prévenir bien des problèmes de santé et à fournir la dose d’Oméga 3 ALA requise quotidiennement. Donc brunes ou dorées, pensez à intégrer dans votre alimentation ces petites graines magiques !

Retrouvez les graines de lin bruns et dorés sur www.monpaniersansgluten.com !

Variez les plaisirs pour la Chandeleur avec nos farines sans gluten !

Pour la chandeleur vous rêvez de pouvoir déguster de bonnes crêpes sans en payer le prix d’une digestion lourde et douloureuse ? Concoctez-vous de délicieuses crêpes sans gluten et sans lactose pour les rendre encore plus digeste.

Il existe une grande variété de farines sans gluten. Pour la préparation de vos crêpes, MON PANIER SANS GLUTEN vous a sélectionné ses 4 farines préférées.

Rien de plus simple pour cuisiner ces crêpes sans gluten : il suffit de fouetter tous les ingrédients ensemble jusqu’à l’obtention d’une pâte lisse en respectant l’ordre suivant :  d’abord la farine, puis le sucre, l’huile, les œufs un à un en mélangeant bien, et en dernier, très lentement, le lait ! Laissez reposer 1 heure en cuisez vos crêpes avec un peu de matière grasse dans une poêle.

Le TOP 4 des farines sans gluten pour une pâte à crêpes délicieuse et digeste.

La farine de riz

Cette farine de riz fine, légère et discrète en goût peut être utilisée seule pour la confection de crêpe ou mélangée à une farine sans gluten plus épaisse telle que la farine de châtaigne. Vous pouvez également opter pour la farine de riz complet, plus riches en fibres et en nutriments.
=> Pour obtenir votre pâte à crêpes, il suffira de mélanger les ingrédients suivants jusqu’à l’obtention d’une pâte lisse : 250 g de farine de riz blanc ou riz complet (ou 50/50), 50 cl de lait d’amande, 3 œufs, 3 c. à spe de sucre, 2 c. à spe d’huile d’amande et une pincée de sel.

Crêpes à la farine de riz MON PANIER SANS GLUTEN

La farine de sarrasin

Cette farine de sarrasin de couleur brune est très riche en protéines et magnésium. Ne vous fiez pas à son surnom de « farine de blé noir », cette farine ne contient ni blé, ni gluten ! En principe mélangée à d’autres farines, elle s’utilise seule pour confectionner les fameuses galettes bretonnes.
=> Pour obtenir votre pâte à crêpes, il vous suffira de mélanger les ingrédients suivants jusqu’à l’obtention d’une pâte lisse : 200 g de farine de sarrasin, 1 œuf, 400 ml d’eau et une bonne pincée de sel.

Galettes Bretonnes à la farine de sarrasin

La farine de maïs

Cette farine de maïs fine a un goût plutôt neutre, légèrement sucré. Elle est très appréciée des adeptes de la cuisine sans gluten car elle peut être utilisée seule dans la confection de pâtisseries sans gluten. C’est l’ingrédient phare des fameuses tortillas mexicaines.
=> Pour préparer ces galettes de maïs, il vous suffira de mélanger les ingrédients suivants jusqu’à l’obtention d’une pâte lisse : 140 g de farine de maïs, 250 ml d’eau, 1 c. à spe d’amidon de maïs, 2 pincées de sel. Pour une version plus similaire à nos crêpes traditionnelles, rajoutez à la préparation 2 œufs et un filet d’huile d’olive.

Quesadillas à la farine de maïs

La farine de châtaigne

La farine de châtaigne a un petit goût sucré très apprécié des amateurs de châtaigne. Elle est très riche en protéines et vitamines B. Comme elle a un goût très prononcé, il est conseillé de l’associer avec des farines plus neutres et fines comme la farine de riz. Elle apportera une saveur délicate et sucrée à vos crêpes.
=> Pour obtenir votre pâte à crêpes, il suffira de mélanger les ingrédients suivants jusqu’à l’obtention d’une pâte lisse : 110 g de farine de châtaigne, 50 g de farine de riz, 90 g d’amidon de maïs, 2 oeufs, 40 cl de lait d’amande, 1 c. à spe d’huile d’amande, 2 c. à spe de sucre et 1 pincée de sel.

Et pour ceux qui veulent des crêpes plus légères, il vous suffit de rajouter un peu de cidre ou de bière sans gluten dans votre préparation !

Enfin, MON PANIER SANS GLUTEN a pensé à vous en créant un MIX CRÊPES sans gluten à base de farine et d’amidon de maïs. Enrichi en algues marines et en germe de riz, ce mix vous apporte des vitamines & minéraux 100% naturels et vous permet de réaliser des crêpes salées ou sucrées. Ce mix contient déjà du lait donc il vous suffira de verser le contenu du sachet dans un saladier et d’y ajouter 400 ml d’eau, 1 c. à spe d’huile et 2 oeufs.

Bonne dégustation et vive la chandeleur !

 

Tous se mange dans la courge, même ses graines. Découvrez cette mine de bienfaits.

Le mot courge est un terme générique qui peut s’appliquer à toutes les variétés cultivées du genre Cucurbita, autrement dit les cucurbitacées : Potimarron, potiron, citrouille, butternut… Les courges sont originaires d’Amérique du Sud et sont cultivées depuis des milliers d’années. Il faut attendre le retour de Christophe Colomb d’Amérique pour les déguster en Europe.

On en trouve chez nous dès le mois d’octobre et pendant tout l’hiver. Toutes les variétés de courges sont excellentes à cuisiner sous toutes les formes : soupe, crème, gratin ou même en dessert grâce à leur goût légèrement sucré…

La courge fait partie de ces légumes (ou plutôt de ces fruits botaniquement parlant !) zéro déchets ! La chair se mange bien entendu mais également la peau de certaines variétés telle que la Courge butternut (en la cuisant directement avec la chair ou en la réservant pour en faire des chips pour l’apéro!). Pour les grosses courges telles que les citrouilles, la coque peut servir de décoration pour Halloween mais elle peut aussi faire office de soupière ! Enfin, ne jetez surtout pas leurs graines ! En plus d’être délicieuses, elles possèdent de nombreuses vertus et c’est la raison pour laquelle elles font parties intégrantes de l’alimentation courante de certaines régions d’Amérique du nord et du Mexique.

Comment récupérer des graines de courge ?

Rien de plus simple. Il vous suffit de les extraire de votre courge, retirer les filaments, les laver et les laisser sécher toute une nuit en les étalant à plat (seules les grosses graines de potiron peuvent exiger un décorticage préalable). Le lendemain, préchauffez votre four à 160°C, étalez vos graines sur une plaque de cuisson et laissez les griller pendant une quinzaine de minutes ! Notez qu’il est important de ne pas faire rôtir les graines  plus de 20 minutes, après quoi elles perdront de leurs avantages nutritionnels.

Enfin, pour ceux qui n’ont pas de courge à cuisiner, MON PANIER SANS GLUTEN a la solution. Vous y trouverez des sachets de 500 g (ou sous forme de sachet découverte de 75 g) de délicieuses graines de courges bio prêtes à l’emploi.

Vous pouvez consommer ces graines telles quelles, les grignoter en apéro ou les intégrer entières ou moulues dans vos salades. Pour les plus gourmands, vous pouvez également les faire griller à la poêle ou au four. Vous gagnerez en goût mais sachez que vous perdrez en qualité nutritionnelle. Bref, les graines de courges sont faciles à consommer et il serait dommage de s’en priver étant donné leurs bienfaits pour la santé que je vais vous révéler.

En effet, de part leur composition nutritionnelle, ces petites graines vertes sont considérées comme de véritables super-aliments :

Elles sont constituées, selon les variétés, de 30 à 59% de protéines, riches en lysine (un acide aminé essentiel) et de 29,8% d’acide gras principalement linoléique et oleique (des acides gras insaturés). En ce qui concerne les micronutriments, les graines de courge sont très riches en magnésium, potassium, zinc et sélénium. Elles contiennent également des antioxydants comme le caroténoïde et la vitamine E.

C’est cette richesse nutritionnelle qui confère à ces graines les 5 super pouvoirs ci-dessous :

Pouvoir numéro 1 : Elles font du bien au moral grâce à leur richesse en magnésium et en tryptophane. Les courges de courge font partie des meilleures sources naturelles de magnésium. Ce dernier est considéré comme le minéral de la bonne humeur. il permet de détendre notre système nerveux pour une meilleure vitalité et un sommeil apaisé. Les graines de courges sont également riches en tryptophane, un acide aminé que l’organisme converti en mélatonine (l’hormone du sommeil). La bonne humeur combinée à un sommeil de qualité est la recette nécessaire pour un moral d’acier !

Pouvoir numéro 2 : Elles boostent notre système immunitaire. C’est leur richesse en zinc qui permet un tel bénéfice : 30 g de graines de courge contiennent plus de 2 mg de ce sel minéral bienfaisant. Le zinc est particulièrement utile lorsque les températures chutent pour booster notre immunité et calmer les vilains rhumes. Rien de tel qu’une bonne poignée de graines de courge quotidienne pour être en pleine forme été comme hiver !

Pouvoir numéro 3 : Elles protègent la prostate de ces messieurs et augmentent leur fertilité. Il a été prouvé que les phytostérols présents dans les graines de courge ont un effet bénéfique sur l’hypertrophie bénigne de la prostate. Les graines de courge sont en effet l’un des meilleurs remèdes contre les inflammations de la prostate et les difficultés diurétiques, qui améliorent le fonctionnement de la vessie et permet de lutter contre les infections urinaires. Le zinc quant à lui, a un effet bénéfique sur la sécrétion de testostérone et sur la qualité des spermatozoïdes. Bref, messieurs, un petit conseil : pensez à incorporer 2 ou 3 cuillères à soupe de graines de courge dans votre alimentation quotidienne. Pour une meilleur prévention, vous pouvez également assaisonner vos plats de l’huile de pépins de courge.

Pouvoir numéro 4 : Elles peuvent aider à la perte de poids. Ce pouvoir s’explique par leur richesse en fibres mucilagineuses qui accélèrent la sensation de satiété et boostent le transit intestinal, ce qui en fait un allié minceur pour ceux qui cherchent à perdre du poids. Toutefois, il s’agira de ne pas en prendre plus d’une poignée par jour car ces graines sont assez caloriques (450 kcal pour 100 g) mais, bonne nouvelle, leur indice glycémique est bas. Une poignée de graines de courges accompagnée d’un carré de chocolat noir constitue un encas idéal pour ceux qui font attention à leur ligne !

Pouvoir numéro 5 : Elles sont vermifuges. La consommation de graines de courge peut être un traitement naturel contre les parasites intestinaux : l’oxyurose, les ténias… Pour une action préventive contre la présence indésirable de ces petites bêtes, pensez à incorporer dans l’alimentation de vos enfants des graines de courges entières ou moulues selon leur âge.

Voilà 5 bonnes raisons de consommer quotidiennement ces petites graines vertes qui ont encore de nombreux pouvoirs cachés : anti-inflammatoire, anti-diabétique, anti-cholestérol, alcalinisante… Bref vous l’aurez compris, ajouter des graines de courges à votre alimentation ravira votre palais mais aussi ravivera votre santé !

Le chocolat, pourquoi nous l’aimons tant ?

D’où vient-il ?

Plusieurs légendes racontent que le chocolat a été découvert par les Dieux. S’il est difficile de vérifier une telle allégation, ce qui est certain c’est que le cacaoyer est un arbre cultivé depuis plusieurs millénaires. La fève de cacao était utilisée par les peuples méso-américains au Mexique actuel. Les Olmèques étant les premiers consommateurs de chocolat de l’histoire (vers 2000 avant JC) : ils broyaient les fèves de cacao et les mélangeaient avec de l’eau en ajoutant des épices, du piment ou des herbes. Puis la culture des cacaoyers s’est exportée à l’époque des Mayas en 600 avant JC, puis des Aztèques, au 14ème siècle après JC. Ils étaient aussi des cultivateurs et des grands consommateurs de cacaoyer et utilisaient surtout le cacao dégraissée.

Réservé pendant longtemps aux peuples d’Amérique du Sud, le chocolat n’est arrivé en Europe qu’avec Christophe Colomb lorsqu’il revient d’Amérique. Le succès fût immédiat : très vite le chocolat est exporté en Europe et devint un aliment très appréciable du clergé et d’une partie de la noblesse. Seul la cour du roi y avait accès. Ce n’est qu’à la révolution industrielle de 1826 que le chocolat commença à se démocratiser en devenant une monnaie d’échange. Peu de temps après apparurent des marques encore célèbres aujourd’hui dans l’univers du chocolat telles que Van Houten (qui fût le 1er a déposé un brevet sur le cacao dégraissé) puis Suchard ou Lindt.

Mais en fait, comment fabrique-t-on du chocolat ?

Dans les usines à chocolat, la fabrication de base reste la même. Elle commence par la cueillette des fruits du cacaoyer, puis l’ouverture des cabosses, la fermentation pour en arriver à la torréfaction qui est la première étape de transformation pratiquée par le cacao-févier. Elle consiste à griller les fèves pendant 30 min à 140°C afin de développer l’arôme du chocolat. A la suite de cette étape arrive le décorticage puis le broyage et enfin le moulage.

Pour obtenir l’appellation « chocolat » il est nécessaire que le produit contienne un minimum de 35% de cacao. En dessous, les grandes marques utilisent « confiseries chocolatées » à défaut du terme légal. Le chocolat est donc un mélange de cacao, de sucre avec éventuellement l’ajout de beurre de cacao.

Chez MON PANIER SANS GLUTEN, nous vous proposons des fèves de cacao crues. Ces fèves de cacao n’ont subi aucune étape de transformation comme la torréfaction qui a l’inconvénient d’altérer les vitamines et minéraux. Elles sont composées exclusivement de cacao, sans graisse, ni sucre, ni fructose, ni lécithine ajoutés ! Bref du cacao brut avec toutes ses vertus ! En effet, sachez que les fèves de cacao regorgent de bienfaits pour votre santé !

Alors, le chocolat, pourquoi on l’aime tant ?

Parce qu’il nous met de bonne humeur

Le cacao apporte une sensation rapide d’apaisement en boostant notre production de sérotonine, l’hormone de la bonne humeur. Sa richesse en magnésium bio-disponible et très assimilable, réputé pour son effet anti-stress, contribue également à ce sentiment de bien être. Deux cuillères à café de poudre de cacao cru apportent 52 mg de magnésium soit 14% des apports journaliers recommandés, ce qui place le cacao parmi les aliments les plus riches en magnésium !

Parce qu’il nous fait une taille de guêpe

Le cacao est un remède précieux pour déstocker les graisses. Cela s’explique par sa richesse en théobromine (cousine de la caféine). Cette substance permet d’augmenter le niveau d’énergie en stimulant le tissu adipeux et provoquant ainsi une augmentation de la thermogenèse. Cela va permette au corps de brûler plus de calories avec une action diurétique en prime ! Enfin, notez que les fèves de cacao ont un réel effet coupe faim, ce qui n’est pas négligeable dans le recherche de perte de poids !

Parce qu’il nous protège du vieillissement

Par sa richesse en antioxydants, le cacao permet de lutter contre le vieillissement et l’oxydation prématurée des cellules. il possède une très grande quantité de flavonoïdes qui sont connus pour protéger l’organisme contre les effets des radicaux libres (qui eux ont la mauvaise réputation d’accélérer le vieillissement !)

Parce qu’il est bon pour notre système cardio-vasculaire

Grâce à sa richesse en polyphénols, de nombreuses études prouvent que le cacao a une activité bénéfique sur la santé cardio-vasculaire. En effet, il permet de réguler la tension artérielle, diminuer le mauvais cholestérol et contribue à une meilleure circulation sanguine.

Bref, les fèves de cacao sont de véritables pépites nutritionnelles. Les Incas en avait fait leur monnaie, c’est pour dire la richesse de ce Super-Aliment !

Alors, si le chocolat fait tant l’unanimité chez les petits comme les grands, c’est sûrement grâce à sa saveur unique, mais aussi peut être inconsciemment grâce aux bienfaits qu’il nous procure. Du coup, vous l’aurez compris, plus votre chocolat sera riche en cacao, meilleur votre santé se portera !

Essayez donc de troquer votre carré de chocolat contre une fève de cacao. Les fèves de cacao peuvent être consommées de plusieurs façons : la plus simple reste de croquer la fève directement et de la savourer tel un fruit sec. Une de ses particularités est sa légère amertume qui révèle toute son intensité. Testez-la également en cuisine pour rehausser vos plats. Râpées ou concassées, vous pouvez les intégrer dans vos préparations comme vos mueslis, salades de fruits ou smoothies, glaces ou les utiliser en éclats pour faire des gâteaux ou des cookies « healthy ». Enfin, pour les vrais addicts au chocolat, il est aussi possible de pousser le vice en les enrobant de… chocolat !

Bonne dégustation !